Tantra et donjon

Le Domaine est un vortex de conscience très spécifique, qui privilégie la vérité et l'ouverture d'esprit : la sexualité alternative ou consciente (univers kinky, bdsm...), ainsi que l’accueil sans limite (LGBT+++, neuroatypiques...) sont des clefs incontournables au sein de cet espace expérimental. Il est nécessaire d'être prêt pour aborder ces rivages et il faut bien décrypter le travail de fond effectué en ce lieu. Ainsi, lors d'un stage Tantra, les organisateurs sollicitent souvent les propriétaires (Mesnet et Ranx) afin que ces derniers organisent une visite du Donjon et partagent leur vision concernant leur rapport au principe de confiance extrême. Le témoignage de Mesnet en particulier, est précieux : elle évoque à travers un prisme spirituel ce qui est appelé bdsm, et vous permet de vous approprier un outil de reconnexion au corps animal et sacré (corps primal). Pour cela, il est nécessaire de se confronter au programme de l'ego et de privilégier l'humilité en toute circonstance. Il apparaît alors qu'à travers les arcanes du bdsm, il est possible de retrouver les principes de la maîtrise de soi : dans des temps anciens, cette interface spécifique fut une structure énergétique de premier ordre, permettant d'accéder au principe même de la fusion. Mais comme toute source de connaissance, ce savoir a été inversé, diminué, donnant lieu à un cadre de domination/soumission dans lequel le programme du patriarcat puise ses forces, alors qu'il s'agit essentiellement de reconquérir le féminin et le masculin en soi, et d'équilibrer ces pôles.  De même, il ne s'agit plus d'aimer la douleur à travers le sadomasochisme, mais plutôt, de retrouver l'essence même de la joie à travers n'importe quel ressenti, le corps éthérique permettant ce retour aux sources. Bien évidemment, cette lecture vibratoire n'engage que Mesnet et ne peut être intégrée qu'à partir d'un langage métaphysique déjà bien structuré.

Mesnet Joséphau-Charrier

Quelques exemples : stage massage / stage tantra